IMG_20150326_155748

Retour sur l'Assemblée Générale d'EBIO

L’assemblée générale d’EBIO s’est tenue le 26 mars dernier à Angers. Une cinquantaine d’éleveurs bio était présent. Les faits marquants à retenir :

 

  1.  L’année 2014 a été une très belle année pour l’élevage bio avec une progression des volumes au sein des 5 filières d’animaux :

 

  • Bovins : Les volumes sont en progression de 13.5% par rapport à 2013. Les abattages ont été assez constants tout au long de l’année avec une forte progression des laitières à la fin de l’année. L’objectif de 5800 bovins a quasiment été atteint (5604 bovins abattus en 2014).

 

  • Veaux : La filière veau s’est très bien développée en 2014 avec une progression de 23% des volumes d’abattages par rapport à 2013 et presque 10% de veaux abattus en plus de l’objectif fixé.

 

  • Agneaux : Depuis la restructuration de la filière en 2012 et 2013, les volumes d’abattages progressent toujours (+13% par rapport à 2013) et sont positifs par rapport à l’objectif fixé (+2.6%). Le développement en Poitou-Charentes a également permis de développer les volumes d’abattages.

 

  • Porcs : La filière Porc stagne entre 2013 et 2014. Nous atteignons les volumes fixés en objectif de 9000 porcs abattus par an mais il est difficile de trouver de nouveaux éleveurs de porcs alors que la demande commerciale est bien présente (manque de 50 porcs par semaine tout au long de l’année 2014).

 

  • Volailles : Les volumes de volailles des éleveurs de Volailles Bio Bocage ont progressé de 45% sur l’année 2014.

 

  1. Une augmentation du nombre d’éleveurs bio adhérents à la structure : +70 éleveurs bio (dont 34 en Poitou-Charentes)

 

  1. Un développement des actions et des abattages dans le Poitou-Charentes

 

  1. Le démarrage du Projet Viande bio régionale avec la restauration collective soutenue par la Région Pays de la Loire

 

  1. La coordination du projet de structuration de la volaille, soutenue par l’Agence Bio

 

Les orientations de l’association EBIO pour 2015 sont les suivantes:

 

EBIO continuera en 2015 d’animer et de fédérer les filières viandes bio régionales avec ses partenaires :

  • Le réseau bio GAB, CIVAM et CAB,
  • Les groupements d’éleveurs conventionnels de la région,
  • Les collecteurs,
  • Les abatteurs et transformateurs,
  • La chambre d’agriculture (départementale et régionale),
  • Et UNEBIO.

 

Ce travail devra se faire en toute transparence pour bien montrer le rôle central d’EBIO.

 

Les grandes orientations d’EBIO pour 2015 sont les suivantes :

 

  1. Consolidation des filières : EBIO doit continuer de consolider et de développer ses cinq filières d’éleveurs. L’animation et la fédération des éleveurs restent des priorités fondamentales pour le développement des filières. Pour ce faire, EBIO devra :

 

  • Offrir des moments d’échanges et de débats lors des réunions locales d’éleveurs,
  • Consolider la relocalisation des abattages (notamment en Sud Loire),
  • Soutenir le dossier d’engraissement des bœufs en collaboration avec UNEBIO afin de capter plus d’animaux dans la filière bio,
  • Continuer à travailler sur la structuration de la filière ovine afin d’avoir un prix d’achat plus cohérent et plus rémunérateur pour nos producteurs bio,
  • Continuer d’augmenter les volumes de ventes de veaux bio et valoriser les bons veaux de boucherie en travaillant sur la qualité et en développant la communication,
  • Continuer à soutenir la filière volaille.

 

  1.  Développement de nos filières en Sud Loire

 

  1. Coordination du projet viande bio régionale pour la RHD (Restauration Hors Domicile)

 

  1. Prise d’actionnariat dans le Comptoir des Viandes Bio

 

  1. Promotion de la viande bio dans les différents circuits de distribution

 

  1. Transmission des fermes bio en bio