LEGUMES

Programme Ambition Bio en cours de préparation pour 2018-2022

 

Le Ministère de l’Agriculture a confirmé l’objectif de 15% de surface agricole utile en agriculture biologique ou en cours de conversion, et 20% de produits bio en restauration collective à horizon 2022.

 

 

Cette ambition mobilisera 1,1 Md€ de crédits sur la période 2018-2022, contre 0,7 Md€ sur la période précédente (2013-2017), soit une augmentation de +62%.

 

 

L’ambition du gouvernement est de développer une production et une transformation biologiques innovantes et performantes capables de répondre à la demande forte des consommateurs et aux attentes sociétales en matière d'environnement et de bien-être animal.

 

 

Pour ce faire, trois leviers financiers sont mobilisés :

 

> Un renforcement des moyens consacrés aux aides à la conversion, avec 630 M€ de fonds FEADER (aides européennes du second pilier) et près de 200 M€ de crédits d’Etat, auxquels s’ajouteront les autres financements publics ;

 

> Un doublement du fonds de structuration « avenir bio » géré par l'Agence bio, porté progressivement de 4 à 8 M€ par an ;

 

> Une prolongation du crédit d’impôt bio, revalorisé de 2 500 à 3 500 €, d’ores et déjà assurée sur la période de programmation budgétaire 2018-2020.

 

 

La concertation sur l’élaboration de ce nouveau programme a été lancée dans le cadre du comité de pilotage Ambition Bio (Agence Bio, MAAF, Régions, Agences de l’Eau).

 

 

Ce comité de pilotage souhaite bâtir un programme ambitieux qui reposera, d’une part, sur une volonté commune d’assurer un développement équilibré des filières bio françaises dans les territoires ; d’autre part, sur l’objectif de satisfaire la demande croissante de nos concitoyens pour des produits bio français.

 

 

Ce plan à cinq ans devra permettre :

 

> de maintenir et développer des outils pour financer le changement des pratiques agricoles et les services environnementaux ;

 

> d’atteindre au moins 20% de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective et les cantines scolaires ;

 

> de développer les projets de filières dans les territoires, d’une part, par le doublement du fonds Avenir Bio, et d’autre part, en orientant les outils de financement privés vers l’agriculture biologique française pour la structuration de ses filières.

 

 

Le nouveau programme Ambition Bio sera présenté par le Ministère à la mi-juin.

 

 

Liens :

Communiqué Ministère de l'Agriculture

Editorial Agence Bio