2016-09-22_vaiges3

Journée estimation à Vaiges (53) le 22/09

plus de 80 éleveurs réunis chez Thierry JUPIN

Le 22 septembre dernier plus de 80 éleveurs bio, en conversion bio ou en projet bio, se sont réunis chez Thierry JUPIN (éleveur bio et commerçant d’animaux) à Vaiges (53)

 

En début d’après-midi, les participants se sont scindés en deux groupes :

  1. un premier pour estimer les animaux sur pieds avec l’aide de Thierry et Eric JUPIN (éleveurs bio), Baptiste LANDRY et Marie FERRAGNE (responsables de secteur UNEBIO). Les éleveurs ont estimé un panel de 16 animaux (5 vaches laitières et 11 bêtes de viande) représentant 8 races : frisonne, normande, simmental, montbéliarde, limousine, charolaise, blonde d’aquitaine et rouge des prés.
  2. le second groupe a assisté à une présentation de la filière EBIO/UNEBIO par Aurélie MAUGET (animatrice EBio) et Blandine MASSOT (responsable de secteur UNEBIO). Ces dernières ont dressé le tableau du marché bio, de volumes abattus par UNEBIO au niveau national et par EBIO au niveau régional et les règles de fonctionnement de la filière.

Un marché de la viande bio en croissance

Les produits issus de l’agriculture biologique ont le vent en poupe avec  65% de consommateur bio-réguliers. Cette consommation est durable puisque 93% veulent la maintenir voir l’augmenter dans les 6 prochains mois. En 2015, la part de ferme en agriculture biologique a augmenté de 8.5% par rapport à 2014. Et le marché bio augmente de 10% entre 2014 et 2015. La consommation de viande concerne 97% des français dont 16% de consommateur régulier en viande bio.

 

Concernant les abattages d’animaux bio, ils sont en progression en 2015 avec 18 000 gros bovins valorisés dans la filière Unébio dont 6000 apportés par les éleveurs de la structure régionale EBio.

Une filière organisée pour répondre à la croissance du marché

Il a été rappelé aux éleveurs :

  1. L’importance de la planification pour assurer le développement commercial des filières bio et la stabilité des prix d’achat bio dans le temps. Le projet de mise en place d’une prime sur la qualité de la viande pour les bovins valorisables dans les rayons traditionnels a été expliqué  à l’ensemble des participants. Cette prime sera basée sur des mesures objectives et mesurables de la viande.
  2. les documents à joindre et remplir pour le départ des animaux : le passeport, le bon de livraison, le certificat. L’ensemble de ces documents doivent être joint à l’animal et conformément rempli. En cas de manquement cela peut avoir des répercussions sur la commercialisation de l’animal et pourra donc impacter son prix d’achat à l’éleveur.
  3. Dans le fonctionnement d’Unébio, nous avons besoins d’éleveur(e)s, conjoint d’éleveur, éleveur à la retraite etc. pour faire des animations en magasins et rencontrer le consommateur. Cet échange est très important pour le commerce et pour prendre la mesure des attentes du consommateurs. Toutes les personnes (éleveurs ou proches) intéressées pour soutenir la filière sont les bienvenues. Nous avons notamment besoin de renfort pour une action importante les 9 et 10 décembre prochain : 30 magasins seront en opération animation en même temps sur la région parisienne. N’hésitez pas à revenir vers vos responsables de secteurs si vous êtes intéressés.

Estimation carcasse

Le lendemain matin, une vingtaine d’éleveurs se sont donné rendez-vous à l’abattoir de SELVI, à Alençon (61) pour aller voir les carcasses estimées la veille et comparer les notes avec les résultats d’abattages. Les éleveurs en ont profité pour faire un arrêt dans les frigos et voir les différentes qualités de viande (couleur, tendreté, persillé,..).

 

 

Nous tenons à remercier tous les éleveurs bio, en conversion ou réflexion qui se joints à nous pour cette belle journée et nous remercions également à Thierry et Eric JUPIN qui nous ont accueilli avec beaucoup de convivialité.