La bio c’est quoi ?

Agriculture Bio ?

L'agriculture et les produits bio : une qualité supérieure

Une agriculture respectueuse de l’environnement et des cycles naturels du vivant

L’agriculture biologique fait partie en France des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO).

 

C’est un mode de production qui garantit une qualité liée au respect de l’environnement et des normes élevées de bien-être animal.

 

Globalement, l’agriculture biologique participe à :

 

  • - La préservation de la qualité de l’eau, l’air et les sols en interdisant l’usage des produits chimiques de synthèse (engrais chimiques, pesticides,…),
  • - L’entretien et l’amélioration de la fertilité des sols en pratiquant des rotations longues, production d’engrais verts qui maintient une couverture permanente des sols et l’apport d’engrais organiques qui favorise la production d’humus,
  • - La réduction des risques de pollution par les nitrates parce que les sols sont rarement nus en hiver, les prairies permanentes et naturelles sont la principale source de l’alimentation des ruminants (vaches, moutons, chèvres) et que la densité des animaux est limitée (élevage extensif),
  • - L’entretien de la biodiversité animale et végétale par la production et le développement d’une grande diversité d’espèces tout en s’affranchissant de produits chimiques et d’OGM.

 

Plus particulièrement, l'agriculture biologique est respectueuse bien-être animal, en bio :

 

  • - L’élevage hors sol est interdit, tous les animaux ont un accès permanent aux parcours extérieurs et les ruminants pâturent dès que les conditions le permettent,
  • - Chaque animal dispose d’un espace bien aéré, de lumière et d’une surface minimum, paillée à l’intérieur des bâtiments, lui permettant de se mouvoir librement,
  • - La densité des animaux et la taille des bâtiments sont limitées,
  • - Les traitements hormonaux, le clonage et le transfert d’embryon sont interdits, et la priorité est donnée aux médecines douces,
  • - La nourriture des animaux est obtenue suivant les règles de l'agriculture biologique,
  • - Les jeunes animaux sont nourris de préférence au lait maternel, et pour les volailles le gavage est interdit en agriculture biologique.

Un respect du produit bio au niveau de la transformation

 

L’objectif pour les transformateurs de produits biologiques est d’avoir recours à des procédés de formulation et de transformation assurant le maintien des qualités nutritionnelles présentes dans les matières premières à tous les stades de fabrication.

 

En bio, les transformateurs ont une utilisation restreinte des additifs et auxiliaires :

 

  • - Le transformateur de produits bio n'utilise pas de colorants et arômes chimiques de synthèse, ni d'exhausteurs de goût.
  • - Le nombre d’additifs autorisés est fortement restreint (47 contre 300 en conventionnel) et la plupart sont d’origine agricole ou naturelle. Ne sont autorisés en bio que ceux dont l’usage est indispensable à la préparation ou à la conservation de certains aliments transformés.
  • - L’enrichissement en vitamines, minéraux, antioxydants… est interdit en bio, sauf si cela est exigé par la loi (ex : petits pots pour bébé).
  • - Les traitements ionisants sont interdits.

Des produits Bio sains et de qualité

 

Plusieurs études scientifiques nationales et internationales ont établi un lien entre les pratiques agricoles biologiques et la qualité supérieure de l’alimentation biologique. Les résultats obtenus montrent en effet que les méthodes de production biologiques sont à l’origine :

 

  • - de niveaux plus élevés en composants nutritionnels recherchés, comme les vitamines, les antioxydants et les acides gras polyinsaturés (dont les omega-3),
  • - de plus faibles taux en composés non souhaitables tels que les métaux lourds, les résidus de pesticides et les nitrates.

 

Les éléments nutritionnels sont d’autant plus présents et mieux conservés que les produits sont récoltés à maturité, que la période d’élevage a été longue, que les produits sont peu transformés et peu raffinés, que la durée de stockage est la plus courte possible, que le consommateur privilégie les produits frais et l’équilibre alimentaire …